Je trouve qu’il est parfois assez difficile de faire des photos d’oiseaux dans un pays étranger. La principale raison réside dans le fait que, contrairement aux sites que je visite en Islande, je ne sais pas où se trouve les oiseaux, quelles sont leurs habitudes, et donc les endroits où je peux les approcher. Cela peut parfois me prendre une semaine entière avant de trouver un bon endroit, mais éventuellement cela arrive, ou alors la chance s’en mêle pour mon plus grand plaisir. La billebaude est en effet un sport photographique difficile, sauf si on est un peu chanceux…

Partant aux US, j’avais évidemment envie de voir et de prendre des photos de ce joli volatile, mais 1) allait-il être facile à trouver à Trémont. 2) Facile à prendre en photo.
En fait, j’ai pu entendre son chant dès que nous avons posé les pieds dans notre résidence temporaire de vacances, le tout était maintenant d’arriver à le mettre en boite. Je l’ai cherché et cherché, entendu et entendu…. Mais je n’ai pu avoir que ce genre de photos durant toute la semaine…..

I find it very difficult to take good pictures in a foreign country. That’s mainly because, contrary to my “bird walks” in Iceland, I just don’t know what kind of bird I can find and where. I also don’t know their habits and the location where I can find them easily. It is definitively a challenge that can however turns to be a nightmare ,-) It can take sometime more than a week to be able to reach them correctly and get nice pictures. But it does happen eventually with a bit of luck….

Leaving to the US, I really wanted to have pictures of that little fellow but 1) was it easy to find in Trémont, 2) easy to take pictures of.
I heard it as soon as we arrived at the summer house and I went out every day. I tried to find it, I heard it singing and singing but the only shots I could get were this for all the week….

Jaseur d’Amérique – Cedar waxwing

Et oui mon cher lecteur, tu te doutes que j’allais persister, continuer chaque matin à essayer de trouver l’endroit où ils se posaient, car comme tu le sais, j’adore les jaseurs. Et heureusement pour moi le facteur chance allait entrer en jeu. Ainsi, le matin du dernier jour avant notre départ, j’allais enfin trouver un arbuste à baie où ils allaient se poser.. Ils se posaient en fait sur tous les arbres avoisinant… Mais ce ne fût pas le meilleur… Juste un peu mieux…

Yes dear reader, you can imagine my feelings and also realize I was not gonna give up as this is a waxwing and I love waxwing… Luckily, I will have more chance in the coming days or, to be right, the last day before the departure. I finally managed to find a berry tree where they landed and they also landed in trees around… but that was not the best one… just a bit better….


Un peu mieux – A bit better

L’un d’entre eux se pose enfin à hauteur des yeux – One finally landed at eye level

Le meilleur fût ceci. Vers 8h30, je décide de rentrer pour prendre le petit déjeuner en famille. À 9h15 précise, je sors prendre mon café sur la terrasse au soleil et décide de prendre mon appareil car je les entends chanter dehors, et là bof, juste en face de mes yeux…..

The best was this. Around 8.30AM, I decided to go back home to take a breakfast with the family. At 9.15AM, I took a coffee outside on the balcony and decided to take my camera as I could hear them singing outside… And then bof, just at eye level….



J’adore ces trois dernières et suis content de l’avoir eu dans de bonnes conditions.. Maintenant il ne me manque plus que le jaseur du Japon 😉

I love these three last shots and I’m happy I got nice shots of this little fellow… Now I only have to get pictures of the Japanese waxwing 😉

kris

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *